L'actu du moment

DIMANCHE 02 OCTOBRE: DERBY ANNECY - RUMILLY

REPAS D'AVANT MATCH AU BOULODROME D'ANNECY...  A PARTIR DE 11:00 SUR RESERVATION AU  09 64 07 39 75... IL RESTE ENCORE DES PLACES... HATEZ-VOUS !

LES SENIORS:
Championnat de France Fédérale 2 (poule 3)
Equipe Rèserve:
Annecy - Rumilly le 02 octobre 2016 à 13:30
Entre les deux matches, démonstration des écoles de rugby
Equipe 1ère:
Annecy - Rumilly le 02 octobre 2016 à 15:30
A la mi-temps du match, démonstration de notre vice-champion de France des botteurs 2016: Bastien Kérourédan
bastien macaron.png
U18:
Balandrade (poule 3)
Saint Jean de Bournay - Annecy le 01 octobre 2016 à 16:00

Phliponeau (poule 8)
USAM18 - Bellegarde le 01 octobre 2016 à 16:00... Venez encourager nos cadets !

U16:
Teulière A (poule 3)
Saint Jean de Bournay - USAM16 le 01 octobre 2016 à 14:30

Autres actualités

US Meyzieu – US Annecy 26 – 22

Pour Meyzieu : 2 essais NOTTURNO (31e) VIEIRA (73e) – 2 transformations PETELAT (31e, 73e) – 4 pénalités PETELAT (17e, 27e, 42e, 65e)
Composition : VIALLET – VIEIRA, PASCAL ABDELLAOUI, SERELE, H NOTTURNO – PETELAT (o) PONCHON (m) – CHAVAS FAVRE, SAIEB, MARTINS D – CHEVRIER, MARTINS Ph – SANKOU, REY, VANISSE. Remp : MARCET, COTTIER, BONNAFOUX, BLANC, BRUNET, OBRIOT, ROSSILLON, 

Pour Annecy : 3 essais PATRON (38e) LOURSAC (46e) GERY (72e) – 2 transformations GANDY (38e, 72e) – 1 pénalité GANDY (9e)
Composition : GERY – CHAHBA, PATRON, GEANTET, VIGNE – GANDY (o) NINET (m) – L’HOSPITAL, BAURES, COCHET – CABARET, MOREAU – MAHAMAT, BAYOL, VASSEUR. Remp : BAHLOUL, LOURSAC, TARDY, DEMS, PERRUISSET, SUDAN, TRAINI.

Annecy se contentera du lot de consolation

Après son succès sur Villefranche sur Saône en ouverture du championnat, au terme d’une prestation mitigée, c’est avec autant d’inquiétude que d’envie que l’US Annecy abordait son premier déplacement de l’année. Et pour tenter de se remettre la tête à l’endroit, c’est l’US Meyzieu qui était inscrite au menu du XV haut savoyard. Les majolans restaient également sur une première sortie mitigée soldée par une défaite à Saint Priest, un promu, assortie toutefois d’un bonus défensif. Il y avait donc également des envies de rachat dans les rangs locaux ainsi qu’un ardent désir de conserver leur herbe des Servizières le plus longtemps possible inviolée en vue d’assurer  rapidement leur maintien dans un premier temps, avant de lorgner, pourquoi pas, sur la qualification pour les phases finales. Par ailleurs, comme Annecy, Meyzieu a poursuivi cet été le rajeunissement de son effectif en accueillant dans ses rangs des jeunes espoirs prometteurs passés par les rangs espoirs du Lyon O.U ou du CS Bourgoin Jallieu, permettant désormais aux majolans de proposer un XV plus gaillard. Déplacement forcément délicat donc pour des annéciens, en quête également de rachat et qui allaient éprouver l’unité d’un collectif encore fragile en ce début de saison en dépit d’une certaine stabilité de l’effectif. Pour cette première à l’extérieur, GERY, BAHLOUL et COCHET faisaient leur entrée dans le groupe en lieu et place de DECARRE, de KEROUREDAN et de REGHIS. Dans la course à la qualification, toutes les occasions de prendre des points  à l’extérieur doivent être saisies, qui plus est face à un adversaire tirant dans la même catégorie que les annéciens. 

Les premiers échanges de cette rencontre laisseront apparaître un évident désir de part et d’autre de produire du jeu, de donner du rythme à la rencontre. Rien à voir avec le rugby produit dimanche dernier par Annecy. En ce début de rencontre, il y avait du mouvement, des courses, de l’engagement, une répétition des temps de jeu. Si Meyzieu ne se faisait pas prier pour prendre le jeu à son compte, démontrant d’entrée son intention de déployer un gros volume de jeu, Annecy n’était surtout pas dépassé, ferraillant avec cœur dans le jeu au sol, se montrant solide sur les ballons portés imprimés par le pack majolan, contenant parfaitement l’impact physique des vagues d’assaut locales, dressant un tissu défensif imperméable en ne se consommant pas inutilement dans les rucks. Annecy faisait donc jeu égal avec son hôte et allait profiter de l’une des rares fautes locales pour ouvrir la marque par une pénalité de GANDY bottée des 40m face (0 –3 à la 9ème). Meyzieu réagira dans la foulée en développant plusieurs offensives assorties de nombreux temps de jeu qui mettront à rude épreuve la défense haut savoyarde. S’appuyant sur la puissance de CHEVRIER et de CHAVAS FAVRE pour défier la défense haut savoyarde sur la ligne d’avantage et la fixer dans l’axe du terrain, avant de faire rebondir leur jeu au large en sollicitant leurs rapides ailiers et leur arrière VIALLET dont les appuis faisaient merveille, Meyzieu dominait plus franchement ce premier acte, dans le sillage d’une mêlée dominatrice (3 balles ravies sur introduction annécienne durant la rencontre) mais sans parvenir pour le moment à trouver la faille dans la défense visiteuse disciplinée, bien organisée et rigoureuse, ne se créant aucune occasion d’essai notoire. Malgré toute son implication, Annecy commettait toutefois quelques pêchés d’indiscipline, faute de pouvoir s’assurer une possession de balle suffisante, dont profitera PETELAT, pour meubler le score par 2 pénalités (17ème, 27ème) et permettre à son équipe de mener par 6 à 3. Dans l’intervalle, PETELAT avait échoué sur un drop botté des 25 m face (23ème) en conclusion d’une offensive bien contenue par les annéciens, alors que GANDY avait profité d’une des rares incursions annéciennes en terre rhodanienne pour alerter VIGNE sur  son aile gauche d’une subtile passe au pied qui sortira malheureusement en ballon mort (29ème). L’équilibre de cette rencontre va malheureusement se rompre quelques instants plus tard lorsque VIALLET relancera une chandelle annécienne bien longue avec le soutien de PETELAT qui transperça plein centre la défense annécienne sur 50m. Si la défense haut savoyarde reprendra l’ouvreur majolan, l’action rebondira victorieusement sur l’aile droite par l’intermédiaire de SAIEB qui décalera superbement NOTTURNO pour le premier essai de la rencontre. Avec la transformation de PETELAT, Meyzieu menait désormais par 13 à 3 (31ème). En dépit d’une défense féroce et acharnée, Annecy venait de craquer mais n’entendait pas lâcher le morceau. Et Annecy passa de suite aux actes en renversant la pression et en lançant à son tour quelques mouvement offensifs qui pousseront les locaux à la faute : carton jaune pour VIEIRA (34ème) et une pénaltouche à jouer dans la foulée aux 5m locaux. Après une première tentative de passage en force de la part du pack annécien contenue par les locaux (37ème), la seconde tentative verra MOREAU partir à l’assaut de la défense majolane avant que l’action ne rebondisse au centre du terrain, GANDY servant le puissant PATRON à hauteur qui renversera tout sur son passage pour aller pointer un essai rageur au pied des perches. GANDY ajoutera la transformation qui ramenait Annecy à 13 à 10 à la 38ème. Dans la foulée, une pénalité de GANDY bottée des 50m face sera un poil trop courte (40ème) pour prétendre rentrer aux vestiaires sur un score de parité.

En dépit d’une domination territoriale d’ensemble de la part de Meyzieu au cours de ce premier acte, Annecy avait fait preuve d’une énorme activité défensive pour rester dans la partie et venait de scorer au bon moment pour entretenir le doute dans l’esprit de majolans volontaires et ambitieux.

Dès la reprise, Meyzieu afficha de nouveau son enthousiasme, ne mettant pas bien longtemps pour reprendre ses distances au tableau d’affichage, l’incontournable PETELAT inscrivant une pénalité des 30m gauche en coin qui permettait désormais à Meyzieu de mener par 16 à 10 (42ème). Sauf que Annecy n’entendait pas laisser son rival prendre du champ et montrait à son tour davantage d’ambition dans le jeu à l’image de cette relance du duo CHAHBA – GERY qui perforera la défense locale et verra l’arrière annécien être repris à l’entrée des 22m majolans. (44ème). Dans la foulée, MOREAU captera une pénaltouche qui progressera sur 5 m avant de s’écrouler sur la ligne d’en-but. LOURSAC finira le travail en chargeant victorieusement au ras pour inscrire le 2ème essai de ses couleurs (16 – 15 à la 46ème).
Les débats étaient désormais bien plus équilibrés, la défense annécienne posant de gros problèmes à l’attaque majolane, laquelle égarait désormais des munitions dont les annéciens pouvaient se nourrir pour développer davantage de jeu. Dommage qu’Annecy semblera, par moment, manquer un peu de cannes et rendra quelques ballons à l’adversaire tant la défense locale semblait marquer le pas au niveau physique. Chaque équipe se rendait coup pour coup sans pour autant se créer de véritables occasions d’essais à l’exception d’une mêlée aux 5m annéciens jouée dans le fermé et sur laquelle NOTTURNO sera projeté en touche à quelques mètres de l’en-but annécien (59ème).
Dans ces conditions, la moindre infériorité numérique pouvait valoir cher. Et quand COCHET écopa d’un carton jaune à la 62ème, Meyzieu entreprit alors de pousser encore et d’augmenter la pression sur les rangs annéciens. Bilan de ce coup de grisou : PETELAT punira une faute au sol haut savoyarde d’une pénalité bottée des 25m face (19 – 15 à la 65ème) avant d’échouer à nouveau sur pénalité des 40m gauche en coin (69ème). Annecy était toujours en vie et le sera davantage encore 2 minutes plus tard lorsque un ballon tombé par l’attaque locale sera prolongé au pied par MAHAMAT au profit de GANDY qui prendra de vitesse l’arrière garde rhodanienne avant d’être taclé sans ballon par VIALLET aux 20m locaux (70ème). Si l’essai de pénalité ne fut pas accordé à Annecy, le XV haut savoyard bénéficiera d’une supériorité numérique après le carton jaune donné à VIALLET et d’une mêlée aux 10m majolans. Une mêlée dont BAHLOUL s’extirpa au près pour charger jusque sous les poteaux locaux. GERY ira alors chercher le ballon dans le regroupement pour plonger victorieusement au ras dans l’en-but local. GANDY ajoutant la transformation, Annecy menait désormais par 22 à 19 (72ème). Ne restait plus alors aux annéciens qu’à gérer leur fin de rencontre et à s’appuyer sur leur puissance pour conserver le gain de la rencontre. Sauf que le coup de pied d’engagement sera complètement cafouillé par un XV annécien soudain passif  et maladroit. MARCET poussa au pied le ballon perdu par les annéciens au profit de VIEIRA qui devancera tout le monde pour aller aplatir en coin gauche avec opportunisme. PETELAT ajoutera la difficile transformation pour permettre à ses couleurs de mener par 26 à 22 (73ème). Malgré une ultime réaction qui verra Annecy amorcer une dernière relance qui aboutira à un 3 contre 1 en bout de ligne mal négocié, l’ultime passe filant en touche, Meyzieu conservera au forceps cette précieuse victoire pour leur première réception de la saison. Une victoire presque miraculeuse, Annecy payant au prix fort la seule grossière erreur commise cet après-midi. Que de regrets tant la débauche d’énergie annécienne méritait mieux ! !

Toutefois, cette défaite ne doit surtout pas faire oublier la consistance de la prestation, infiniment meilleure que celle livrée la semaine dernière, plus cohérente, plus engagée, plus collective. On a retrouvé un XV solidaire, vaillant, courageux, ayant mis le bleu de chauffe pour sortir une partition très encourageante. Défense bien organisée, patiente et relativement disciplinée, volonté de produire du jeu et de proposer des offensives variées, solidité et efficacité d’un pack guerrier, tels sont les points positifs de ce dimanche, sans parler d’un état d’esprit de sacrifice retrouvé. Bien qu’évoluant sous une pression permanente, Annecy est demeuré sans cesse dans le coup pour la victoire, parvenant à faire déjouer un adversaire pourtant ambitieux, enthousiaste et adepte d’un jeu vif et rythmé. A une malheureuse bêtise près, le plan était presque parfait. Heureusement, Annecy revient avec le bonus défensif après avoir eu le gros lot entre les mains. Avec ce qu’Annecy a montré aujourd’hui, gageons que le XV haut savoyard sera en mesure de ramener d’autres points de ses futurs déplacements.

Avant cela, Annecy va devoir soigner sa façon d’accueillir ses hôtes en négociant le prochain derby contre Rumilly qui s’apparente à un beau traquenard, les rumilliens ayant le désir de faire oublier les 2 défaites subies dans ce cadre la saison passée. Ils n’auront donc rien à perdre dans ce contexte. Annecy devra alors montrer que la leçon du jour a été retenue. Il faudra savoir gérer le côté émotionnel particulier de cette rencontre tout en se montrant ambitieux afin de décrocher une victoire indispensable pour ne pas se faire distancer au classement général.  
 
Pour compléter l’après-midi, l’équipe réserve a totalement sombré hier à Meyzieu s’inclinant lourdement sur le score de 36 à 12 face à un adversaire qui a fait preuve d’enthousiasme et d’implication pour dicter le rythme de l’essentiel de la rencontre. Annecy aura le mérite de persévérer dans la production de jeu et d’inscrire 2 essais en guise de sursaut d’orgueil avant de baisser les bras définitivement en fin de match. Un rachat dans le cadre du prochain derby redonnerait des couleurs à un collectif bien pâle hier.   

Stéphane Mugnier

Boutique du club
 
Billeterie
Prochain match Fédérale 2
Prochain match le 02/10/2016
vs
AnnecyRumilly
 
Classement Fédérale 2
1.
Montmélian
10 pts
2.
Rumilly
5 pts
3.
Saint Savin
5 pts
4.
Vienne
5 pts
5.
Beaune
5 pts
6.
Annecy
5 pts
7.
Meyzieu
5 pts
8.
Le Creusot
4 pts
9.
Saint Priest
4 pts
 
Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter