L'actu du moment
US Bellegarde – US Annecy    09 – 09

Pour Bellegarde :3 pénalités CLAVEL (24e, 46e, 56e)
Composition : DEBERNARD – PORRET, CORAL, HAUW, DUCROZET – CLAVEL (o)  RUIZ (m) – TRAINI, PERRIER, CHATENOUD – TARDY, FAMY – RABBAH, CIRE, CATHERIN. Remp : NEYRET, BOUDON, BONNOLAZ, BESSET, VIONNET, BARD, POZZOBON

Pour Annecy : 3 pénalités NINET (7e, 18e, 29e)
Composition : SUDAN – VIGNE, VAN BELLE, GEANTET, GIDEL – NINET (o) CUZZIT (m) – BAURES, PERRUISSET, COCHET – CABARET, BETTAYEB – LEBERT, PICCHIOTINO, SYLVESTRE. Remp : ORIEZ, BEORGHIA, DECARRE, BOGDANOFF, GOLLAZ, FORGE, BRUNIER

Le derby accouche d’un neuf….. de Pâques

Pour l’US Annecy, les dimanches se suivent et se ressemblent : cet avant dernier match de poule de la saison constituait de nouveau un match capital avec un enjeu majeur pour son adversaire du jour. Et pour l’US Bellegarde, leur hôte de ce dimanche classé en 4ème position, à la lutte avec Voiron et le Rhône XV, c’était tout simplement la qualification qui était en jeu. Avant un ultime déplacement à la Bièvre, les gars de la Valserine étaient tout bonnement dans l’obligation de s’imposer afin d’avoir le droit de jouer une finale d’accession aux phases finales dans l’Isère. Si on ajoute à cette rencontre, le contexte d’un derby toujours accroché entre ces 2 clubs, vous aurez là, les ingrédients d’une rencontre de haut de tableau, promise à un rude combat en raison de la pluie qui n’a cessé d’arroser ce premier dimanche passé à l’heure d’été. Pour finir de brosser le tableau de la difficulté qui attendait le XV « bleu et blanc », il fallait souligner que Bellegarde est invaincu sur son terrain et que mis à part Tournon-Tain et Annonay battus en ayant accroché le bonus défensif, tous les autres visiteurs sont repartis dans leurs pénates avec une défaite à 0 point au compteur. Dans ce contexte plutôt relevé, Annecy allait passer un vrai test révélateur des ressources et des capacités de ce groupe en vue de la suite de la compétition. Car bien qu’ayant déjà contenu et vaincu la fougue de Ugine-Albertville et des Vallons la Tour dans leur lutte pour le maintien, en même temps qu’il assurait définitivement sa place de leader de la poule, le XV annécien n’avait pas fait le déplacement en dilettante. Certes la priorité était d’éviter les blessures et les cartons synonymes de suspension pour la suite, mais cette rencontre était idéalement placée pour permettre aux annéciens de se tester dans un contexte hostile et dans une rencontre importante pour son rival. Pour ce faire, le groupe vainqueur à la Tour du Pin recevait le renfort de BOGDANOFF, de BRUNIER, de COCHET, de PICCHIOTTINO et de ORIEZ pour palier les sorties de VASSEUR, de MATHIEU, de PLISSONNIER, de KUTARASHVILI et de COMELERA. Pour ce 5ème et dernier match d’affilée disputé par les troupes de David BUTTAY, de Gia KUTARASHVILI et de Jean-Michel BRAND, un peu de sang neuf était le bienvenu pour affronter un adversaire au repos la semaine passée.

Alors qu’on s’attendait à voir Bellegarde démarrer bille en tête cette rencontre, histoire de marquer d’entrée de jeu son territoire et d’affirmer ses ambitions, c’est plutôt Annecy qui mit sa patte sur ce début de rencontre. Disposant d’un alignement plus productif que celui des burgiens, d’une mêlée performante et s’appuyant sur un jeu au pied offensif relativement efficace, les annéciens s’étaient crées les meilleures conditions pour développer leur rugby de mouvement qu’ils affectionnent. En utilisant les percussions de leurs blocs successifs, en se redistribuant parfaitement sur la largeur du terrain, la paire CUZZIT-NINET pouvait alterner les initiatives et assurer un jeu avec une certaine fluidité en dépit d’un ballon glissant. Grâce à la justesse des soutiens apportés au porteur de balle, les hauts savoyards pouvaient assurer un tempo suffisamment soutenu pour contraindre le lourd pack burgien à laisser de la gomme dans la répétition de nombreuses courses. En ayant toujours un temps d’avance sur leur rival, Annecy contraignait les burgiens à commettre des fautes qui permettront à NINET, le régional de l’étape, de cadrer à 3 reprises les perches (100 % de réussite hier) afin de concrétiser la nette domination territoriale des siens. De son côté, et bien qu’ayant bien du mal à approcher les siens des 22m visiteurs, CLAVEL parviendra tout de même à capitaliser l’un des rares temps forts de son équipe en passant de près l’une des quelques pénalités concédées par des annéciens. Car, ne se contentant pas de tenter de donner de l’air à leur rugby, les annéciens nous sortaient par dessus le marché une partition défensive de haut vol en repoussant systématiquement les charges de RABBAH, CIRE, TARDY et consorts. Le pack annécien étouffait son rival contraint de remettre les clefs de son jeu à la charnière RUIZ-CLAVEL qui trouvera face à elle le même rideau que son pack, la contraignant à davantage se débarrasser de la balle qu’à vraiment développer du jeu. Alors que les conditions climatiques se prêtaient davantage à un rugby de gagne terrain, Annecy osa prendre quelques risques pour tenter de faire le break au tableau d’affichage mais ne sera pas payé en retour de ses louables intentions. Ainsi, une belle offensive comprenant plusieurs temps de jeu successifs verra NINET percer plein axe dans les 22m burgiens avant de voir sa dernière passe interceptée par CIRE (21e) puis ce même NINET mit la défense adverse dans le vent à la suite d’une feinte de drop avant d’adresser une passe au pied à son ailier GIDEL qui sera devancé dans les airs par un PORRET drôlement adroit sur le coup (33e). Pas facile de se créer des occasions d’essais avec une telle humidité, sans possibilité de mettre de la vitesse dans son jeu et surtout sans prendre de risques inconsidérés. Pourtant,  Annecy s’y colla avec une certaine adresse, ne tombant finalement que très peu de ballons, seule manquait la concrétisation au score. Mais rentrer au vestiaire sur un avantage de 9 à 3 en leur faveur apparaissait finalement frustrant au regard de la domination territoriale exercée, de l’absence de rugby proposé par les burgiens, réduits à embrouiller les sorties de balle visiteuses afin de restreindre cette partie à un combat âpre et rude.
Compte tenu toutefois de la puissance du pack des riverains de la Valserine, et du terrain lourd qui finirait par peser dans les jambes, il était à redouter que les annéciens flanchent physiquement au cours de ce second acte et ne puissent préserver leur avance au score.
D’ailleurs, dès la reprise, on eut droit à ce qu’on attendait des « verts et blancs », à savoir la volonté de développer leur jeu, de porter le ballon afin de mettre en place un rugby conquérant pour les porter vers la victoire. Dans le sillage d’un pack animé cette fois-ci par une volonté de dynamiser le jeu autour des zones de combat, multipliant les percussions dans le grand champ, Bellegarde prenait le plus normalement du monde la partie à son compte et assumait la conduite du jeu. Du coup, Bellegarde, soutenu par un alignement devenu plus efficace, campait plus durablement dans le camp annécien mais sans véritablement s’approcher de l’en-but de visiteurs qui faisaient bonne garde. La charnière RUIZ-CLAVEL tenta bien de donner de l’ampleur au jeu des siens en recherchant au large des opportunités pour faire craquer une défense annécienne vive et bien organisée, mais rien n’y fit. Pourtant, Annecy évoluera très rapidement sous une grosse pression des burgiens puisque dès la 46ème, CLAVEL passa sa seconde pénalité de l’après-midi pour ramener le score à 9 à 6 avec la perspective d’évoluer désormais en supériorité numérique, PORRET revenant de 10 minutes de frigo au moment où PERRUISSET écopait à son tour d’un carton blanc. Bellegarde intensifia alors sa domination territoriale, ne subissant plus les impacts d’annéciens à la recherche de leur second souffle. Sauf que la défense haut savoyarde ne lâchait rien, se jetait à corps perdu dans ce rugueux combat, amenant au sol chaque porteur de balle burgien, pliant parfois mais ne rompant jamais sur la ligne de front. Seul RUIZ profitera d’un trou d’air laissé par la 3ème ligne annécienne, pour se faire la malle au ras d’un regroupement et lancer une offensive qui aboutira à une pénalité aux 22m annécien. Cette dernière jouée rapidement verra CLAVEL alerter PORRET d’une passe au pied sur l’aile droite que l’ailier burgien ne pourra contrôler à 5m de l’en-but visiteur (53e). Cette sérieuse alerte servira de prélude à l’égalisation de ce même CLAVEL, passant une pénalité des 25m gauche en coin (56e) pour une faute de BETTAYEB qui vaudra à ce dernier un carton jaune et maintiendra ses couleurs en infériorité numérique pour 10 nouvelles minutes. Bellegarde monta alors l’intensité de son rugby d’un ton supplémentaire dans les pas d’un pack local survolté et qui ne se privait pas pour augmenter la cadence des percussions et des charges sur les lignes adverses, afin d’user une défense haut savoyarde cependant toujours hermétique. Heureusement, cette générosité, cet enthousiasme seront insuffisants pour percer le blindage annécien, faute de pouvoir trouver le décalage gagnant, de passer une ligne d’avantage que les annéciens défendaient avec courage et vaillance en dépit des nombreuses pénalités encourues (9 pénalités contre les « bleus et blancs » dans ce seul 2ème acte). La défense alpine, qui chassait inexorablement les assaillants « verts et blancs » ne lâchera jamais le morceau, découpant tout ce qui lui passait à porter d’épaule de sorte que Bellegarde ne se procura qu’une réelle occasion d’essai, préparée par plusieurs temps de jeu et achevée par une passe après contact de HAUW à destination de l’ancien annécien, l’ailier BARD qui sera projeté en touche à 5m de la ligne d’essai visiteuse (68e). Mis en échec par une défense haut savoyard solidaire et parfaitement en place, Bellegarde s’en remettra au pied de ces artilleurs pour tenter d’arracher finalement la décision. Mais pas plus CLAVEL des 45m gauche (65e), que POZZOBON des 50m face (73e), ne parviendront à inscrire la pénalité du bonheur pour leurs couleurs. Et signe que les mouches étaient en train de changer d’âne, les annéciens finissaient physiquement plus fort cette rencontre que leur rival, déclinant au fur et à mesure que la fin approchait et démontrant une frustration de plus en plus palpable. Annecy aurait même pu prétendre à la victoire sur l’une de ses rares initiatives de la seconde période, un contest plus que litigieux sur GOLLAZ passé par le sol, aurait dû leur valoir de tenter la pénalité de la gagne, aiguisant ainsi la nervosité de chaque équipe. La partie s’acheva dans une certaine confusion, les accrochages se multiplieront et généreront 2 nouveaux cartons jaunes pour CIRE et DECARRE (79e) tandis que la dernière attaque au large des burgiens échouera en touche sur la ligne médiane, renvoyant les deux équipes au vestiaire sur un score de parité de 9 à 9 qui reflète assez bien la physionomie de la rencontre. Annecy a eu le premier acte, Bellegarde le second.
Bellegarde pourra peut-être regretter la faillite de ses buteurs mais leurs tentatives étaient lointaines et difficiles, signe de la difficulté rencontrée par les locaux pour menacer la ligne d’en-but annécienne. Les hauts savoyards ne leur ont laissé aucune pénalité facile, témoignant ainsi d’une certaine maîtrise de la rencontre et d’un bel état d’esprit guerrier, essentiel hier. Entre la concrétisation de ses temps forts par un NINET d’une grande précision, même de loin, et une gestion parfaite des temps faibles, notamment du coup de mou physique au cœur de la domination locale en infériorité numérique, les annéciens ont su accepter la domination territoriale des locaux dans le second acte, portés par une organisation défensive collective remarquable qui a préservé la virginité de leur en-but en ce dimanche. De plus, chacun s’est montré patient et impliqué dans son labeur défensif, allant à la mine pour le bien du collectif qui est donc parvenu à contenir sans frayeurs excessives les assauts d’un adversaire dans l’obligation d’aller chercher la victoire.
Cette volonté de ne rien lâcher en dépit d’un effectif réduit par certaines blessures, cramé par un enchaînement de 5 rencontres consécutives sur des terrains lourds et gras, met également en valeur une préparation physique mitonnée aux petits oignons par le chef HERMITTAN. De plus, l’US Annecy a prouvé sa capacité à trouver un certain équilibre entre le jeu  et le combat, un atout indéniable en phase finale tout comme le sera cet état d’esprit épatant qui a permis à ce groupe, face à une rude adversité, à s’arracher les tripes pour préserver sa dynamique. Même si tout ne fut pas parfait, les annéciens ont sorti tout de même une sacrée performance quand on pense qu’ils seront les seuls cette saison à repartir de Bellegarde sans avoir été vaincus par les locaux. Chapeaux messieurs et bravo ! !

La trêve pascale qui s’annonce sera doublement appréciée à la fois pour recharger les batteries, pour récupérer quelques blessés et appréhender le prochain bloc de 3 rencontres à forte intensité qui s’annonce.
Et pour ne pas changer ses habitudes, Annecy achevra son championnat par une autre équipe en quête de la dernière place qualificative, le SO Voiron, battu ce week-end sur son terrain et en ballottage défavorable en vue de la qualification mais qui peut encore prétendre aux phases finales en cas de défaite de ses rivaux directs.
Le 19 avril prochain, une nouvelle compétition débutera pour nos valeureux « bleus et blancs », ce ne sera pas la moins intéressante.

Texte Stéphane Mugnier

Autres actualités
Photo: U14 B à Sallanches le 28 mars 2015

U8 & U10:

Tournoi départemental à Annecy... samedi 28 mars

U12:
Championnat départemental à Saint Martin d'Hères... samedi 28 mars
U12A
USA 5 – 0 la motte servolex
USA 4 – 1 saint Martin d'hères
USA 1 – 1 saint Marcellin
U12B
USA 5 – 1 la motte servolex
USA 7 – 1 saint Martin d'hères
USA 12 – 0 saint Marcellin
Merci Michel !

U14:
Championnat territorial... samedi 28 mars
U14A: Triangulaire à Villard Bonnot
Après-midi surprenante puisqu'après avoir été battu par Villard Bonnot 12 à 0… après un match où les bleus n'ont rien lâché face à des jaunes physiquement plus grands et plus costauds, les bleus ont relevé la tête en battant le vainqueur de Villard Bonnot l'équipe de Meyzieu… et de belle manière avec 3 essais dans les cinq premières minutes.
Au final l'US Annecy a remporté la triangulaire.
Villard Bonnot 12 - 0 US Annecy
US Annecy 26 - 5 Meyzieu
Merci Christine !

U14B: Quadrangulaire à Sallanches
Match gagné contre Faucigny et Perdu contre Rumilly ; pour le match contre Montmélian ????
Merci Pierre & Virginie !

U16: ... samedi 28 mars
Teulière A
Montmélian 20 - 10 USAM A
les photos de @Karine Daguenet c'est  ICI
Teulière B
Rilleux 99 - 0 USAM B
les photos de @Didier Dumas c'est  ICI

U18:

Balandrade... samedi 28 mars
Montmélian 20 - 12 Annecy

Seniors: ... dimanche 29 mars
Fédérale 3
Bellegarde 9 - 9 Annecy
Excellence 3B
Bellegarde 18 - 3 Annecy



Boutique du club
 
Billeterie
Prochain match Fédérale 3
Prochain match le 19/04/2015
vs
US Annecy RugbyStade Olympique Voiron
 
Classement Fédérale 3
1.
US Annecy Rugby
69 pts
2.
AS St Marcel Isle d'Abeau
58 pts
3.
CS Annonay
55 pts
4.
US Bellegarde Coupy
43 pts
5.
US Rhône XV DA
43 pts
6.
Stade Olympique Voiron
37 pts
7.
AS Bièvre St Geoirs
33 pts
8.
FC Tournon Tain
27 pts
9.
RC Vallons de la Tour
17 pts
10.
SO Ugine Albertville
9 pts
 
Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter