L'actu du moment

Téléchargez l'affiche  ICI

LES JEUNES

U18:
Balandrade (poule 3)
Vallons de la Tour - Annecy le 10 décembre 2016 à 16:00 à La Tour du Pin

Message du Président : 
J' ai eu connaissance du résultat de notre équipe contre nos voisins du FCSR et j' adresse mes félicitations à l' ensemble du groupe.
Il y a des défaites dont on n'a pas à rougir car l ' écart est très mince et obtenu à l' extérieur en milieu hostile. Il me semble que vous aurez des matchs retour où vous saurez ajuster les compteurs..... 
Dom Rolin.


Phliponeau (poule 8)
Nantua - USAM18 le 10 décembre 2016 à 15:00

U16:
Teulière A (poule 3)
Vallons de la Tour - USAM16 le 10 décembre 2016 à 14:30 à La Tour du Pin


EDR

U14:
A
Triangulaire Annecy / Grésivaudan Belledonne / BIBS le 10 décembre 2016 à 13:30 à Annecy
B
Triangulaire Annecy Meythet / Grésivaudan Belledonne / BIBS le 10 décembre 2016 à 13:30 à Annecy



Autres actualités

LES LOUVES 5 - 20 LES CHAMOISES

Stade Jean Bouin à Pusignan à 12h 
(Mi-temps : 15 –  5) 
Les points pour les chamoises : (3’) (18’) (50’) 3 essais de Shanone Van Peuters (RCThonon), (30’) 1 essai d’Alix Gueraut-Pinet (USAR), non transformés 
Les points pour les Louves : 1 essai collectif des Avants (26’) Carton Blanc : Manon Leguen (RCThonon) 
Arbitrage : Alice ESTRAND (Bourgoin)   
L’équipe : 15 -Carla Dhers (USAR), 14 -Shanone Van Peuters (USAR), 13 –aurélie Bardet (USAR), 12 – Alison Reymond (RCFMB), 11 – Marie Perrollaz (RCFMB), 10 – Marie Deferrard (USAR), 9 – Laurine Laporte (Le Môle),, 8 – Alix Gueraut-Pinet (USAR), 7 - Lorie Bogey (USAR),  6 –Manon Leguen (RCThonon), 5 – Oréane Poirrier (USAR), 4 - Zoé Vidal (USAR), 3 – Clémence Vuillermoz (RCThônes), 2 – Carla Orlando (FCSRumilly), 1 – Sarah Goy (USAR) Remplaçantes : 16 – Alexia Segui (RCFMB), 17 – Vanille Vallard(RCFMB), 18 -Angèle Champion (USAR), 19 - Maeva Piccon (USAR),            
        
Bonjour,  
 
Pour cette première victoire, les Chamoises sont récompensées de leurs efforts et de leur solidarité.   

Le coup d’envoi était donné par les Lyonnaises, à la réception, nos haut-savoyardes allumaient les première banderilles par le jeu des trois-quarts, consignes des entraineurs . 
Déjà 3 minutes de jeu et les chamoises multiplient les attaques. Après plusieurs temps de jeu, Marie et Alison lanceront Shanone Van Peuter (RC Thonon) en bord de touche qui ira marqué le premier essai après une course de 50m. 
Celui-ci ne sera pas transformé par Laurine Laporte (Le Môle) en coin. 
Il faudra attendre 15 minutes pour voir la réplique de Shanone après un bon enchainement des arrières. 
Cet essai aussi ne sera pas transformé. Score : 10 à 0. 
C’était bien parti. Les Louves reprennent le dessus par leurs avants plus lourds. 
Elles monopolisent le ballon pendant notre temps faible. Les filles du LOU réussiront à passer l’en-but par le collectif de leurs avants. Elle ne réussiront pas la transformation. Le score est alors de 10 à 5. 
Cet essai relance le match et la bonne dynamique du LOU à un moment où nous puisons dans nos réserves . 
Nos chamoises solidaires, et qui ne lâchent rien, se ressaisissent et s’emploient à récupérer le ballon, le duel des avants en mêlée et dans les phases de combat est rude et penche en faveur de nos haut-savoyardes. 
Les avants rouge et blancs seront récompensés par un essai en force d’Alix Gueraut-Pinet (USAR) notre numéro 8, l’essai ne sera non transformé.  Score à la mi-temps 15 à 05.   

Rien n'est fait et la reprise fut très vite différente. Sur le coup d’envoi, les louves réagissent et conservent le ballon. 
Les avants Lyonnaises nous font mal. 
Les chamoises s’organisent en défense et empêchent toutes attaques des rouge et noirs . 
Les fautes se multiplient et rendent le ballon à nos filles de la Yaute qui le jouent par l’intermédiaire de nos trois-quarts qui lancent une nouvelle fois Shanone pour son triplé. L’essai ne sera pas transformé, score 20 à 5. 
Le combat est acharné et les filles du LOU reviennent et s’installent dans le camps des chamoises. 
Elles mettront à la faute Manon Leguen (RCThonon ) qui écopera d’un carton blanc et de 5min sur le banc. 
Les chamoises réduites à 14 plièrent mais ne rompaient pas et sur un ballon de récupération dans nos 5 mètres , les filles lancèrent Shanone pour 1 essai de 80m mais refusé par l’arbitre Madame Estrand pour un pied en touche. 
Le coup de sifflet final délivrera nos haut-savoyardes en pleurs et en joie sur le score de 20 à 5, et se terminera par une haie d’honneur des Louves très fair-play.
 
Les Chamoises ont gagné….   

«Nous avons gagné…. C’est incroyable !. 
L’encadrement est très fier et félicite toutes les joueuses. Elles se sont livrées corps et âmes pour gagner. 
Cela récompense les efforts de tous, nous savions qu’elles pouvaient le faire. Cette équipe est une joie de vivre en permanence. Une telle solidarité, cela paye forcément. 
Nous avons vécu un moment très fort, même réduite à 14 . Cela montre l’esprit Haut-savoyard et l’esprit de notre projet de développement du rugby féminin. Les clubs peuvent en être fier.»   

Merci à tous les parents d’être venu en nombre accompagner et supporter les Chamoises, mention spéciale à « violette » qui nous a suivi tout le long du voyage.  
 
Prochain Match contre les Amazones de FCG/Sassenage le samedi 14 janvier à 15h à Sassenage. 

VENEZ NOMBREUX nous supporter.   

Michel Lerda




CO Le Creusot – US Annecy32 – 26

Pour Le Creusot : 3 essais CATINOT (47e) AKRIM (50e, 60e) – 1 transformation CATINOT (47e) – 5 pénalités CATINOT (4e, 9e, 18e, 27e, 34e)
Composition : BOURILLOT – MATTRAY, RENAUD, DUVERNOIS, AKRIM – CATINOT (o) VIALAY (m) – DHUIN, HERBIN, TOTI – MIKE, LEFEVRE – KORKMAZ, DELEPLANQUE, BRICE. Remp : ANTHOR, DEGUEURCE, DARANJO, ROBIN, BAJARD M, LANCRENON, LABROSSE

Pour Annecy : 3 essais PATRON (15e) PERRUISSET (25e, 82e) – 1 transformation NINET (15e) – 3 pénalités NINET (2e, 45e, 57e)
Composition : STAUB – PATRON, TRAINI, GERY, SUDAN – GANDY (o) – NINET (m) – LOURSAC, PERRUISSET, DEMS – CABARET, MOREAU – LEBERT, L’HOSPITAL, MERMET. Remp : MAHAMAT, VALLET, TARDY, BETTAYEB, BAURES, MARINI, GEANTET.

Insuffisances et châtiments

Après 2 succès consécutifs glanés à domicile face à Beaune et Montmélian susceptibles d’installer enfin une dynamique positive dans ses rangs, l’US Annecy était finalement conviée à disputer le dernier match de la phase aller, en ce début décembre, en se rendant chez un mal classé de ce championnat, le CO Le Creusot, actuellement 9ème de la poule, bien loin des ambitions de qualification affichées en ce début de saison. Pourtant, la situation des creusotins n’est pas forcément inquiétante, puisqu’ils n’ont disputé que 3 rencontres à domicile jusqu’à présent pour 5 déplacements tous soldés par des échecs. Le dernier en date à St Priest a même déclenché une profonde remise en question au sein du club, le carton encaissé chez le promu ayant été très mal perçu. Bref, entre obligation de se racheter, de réhabiliter l’honneur de son collectif et de lancer de la meilleure manière qui soit la suite du championnat qui verra les bourguignons recevoir 6 fois pour seulement 4 déplacements, il fallait s’attendre à une chaude réception pour des annéciens, guère mieux lotis que les locaux et piètres voyageurs comme eux. Au terme de cette phase aller, tout rapproche annéciens et creusotins : un douloureux gadin à Saint Priest, aucun succès ramené de leurs déplacements, de grandes difficultés pour s’imposer à domicile, un jeu brinquebalant et une cote d'alerte déjà sonnée pour s’extirper dans les plus brefs délais du bas de classement. S’il devait y avoir une différence entre ces 2 équipes, elle est à rechercher du côté du calendrier : avec 5 réceptions en 8 matchs, Annecy a mangé son pain blanc. L’exact contraire des bourguignons qui bénéficieront désormais d’un calendrier plus favorable pour réintégrer le top 6 de la poule, qualificatif pour les phases finales. Face à des bourguignons sous forte pression, Annecy bénéficiait néanmoins d’une occasion en or de signer un premier succès en déplacement, afin de valider l’état d’esprit et les quelques progrès entrevus dernièrement. En ce jour, il faudra faire sans CHAHBA, VIGNE, DECARRE et COCHET, remplacés dans le groupe par GERY, GEANTET, BETTAYEB et MOREAU.

Et la rencontre démarrait de la pire des manières pour les locaux, VIALAY commettait un en-avant à la réception du coup d’envoi botté par GANDY, permettant à Annecy de faire l’effort sur la mêlée qui en découla pour récolter une pénalité que NINET transforma sans trembler (0 – 3 à la 2ème). Sauf que CATINOT égalisera sur le coup de pied de renvoi en profitant d’un hors-jeu de ligne visiteur pour cadrer les perches des 30m face (3- 3 à la 4ème). Ce canevas rythmera toute cette première période. Dès qu’une équipe inscrivait des points, son rival répondait dans la foulée, maintenant un équilibre au score qui traduisait bien le partage de l’occupation du terrain. Car entre deux équipes placées devant une obligation de résultat, il fallait s’attendre à une rencontre fermée, tendue, sans prise de risque superflue. Et on était copieusement servi sur ce plan, les fautes de mains et d’indiscipline de part et d’autre, hachaient menu une rencontre jouée sans rythme. Dans ce contexte, les intentions de jeu seront réduites à leur plus simple expression, chaque équipe étant afférée à marquer physiquement son adversaire. Et si Le Creusot faisait donner volontiers son pack dans ce domaine, s’appuyait sur le jeu au pied de CATINOT pour occuper le camp annécien, n’écartant que très peu de ballons vers les ailes, Annecy en revanche, parvenait à déployer certaines séquences offensives plutôt bien construites mais sans forcément parvenir à faire peser une réelle menace sur l’en-but local. Pourtant, dès que le pack alpin arrivait à enclencher la marche avant par des ballons portés efficaces, Annecy s’ouvrait des espaces pour réussir à inscrire 2 essais de belle facture. Alors que CATINOT venait de redonner l’avantage à son équipe sur une pénalité consécutive à une faute en touche (6 – 3 à la 9ème), Annecy allait répliquer par un bel enchaînement de temps de jeu qui permettra à PATRON de prendre  la poudre d’escampette au ras d’un regroupement aux 22m locaux pour aller inscrire un très bel essai qui montrait la marche à suivre aux annéciens. Avec la transformation de NINET, Annecy menait alors par 10 à 6 (15ème). Annecy n’avait pas le temps de prendre en confiance en ses moyens que CATINOT convertissait, dès la remise en jeu, une nouvelle pénalité pour une faute au sol peu évidente (9 - 10 à la 18ème). Annecy paraissait pourtant en mesure de poser son jeu, se montrant propre à la touche, plutôt performant en mêlée, gaillard sur les zones de combat, performant sur les ballons portés et intéressant lors des rares séquences rythmées de cette rencontre. Ainsi quand HERBIN écopa d’un carton blanc (21ème), Annecy voyait là l’occasion rêvée d’affirmer un peu plus ses ambitions. Cette envie se matérialisera par deux pénaltouches jouées consécutivement dans les 10m bourguignons. Sur la seconde, PERRUISSET sera porté par tout son pack dans le coin droit de l’en-but local (9 – 15 à la 25ème). Mais comme Annecy ne parvenait pas à sortir proprement de son camp sur les coups de pied d’engagement bottés par CATINOT, ce dernier héritera de suite d’une nouvelle pénalité pour un hors-jeu de ligne de MERMET qui permettra à la fois au Creusot de revenir à 12 – 15 à la 27ème puis d’évoluer en supériorité numérique à la suite du carton blanc reçu par le même MERMET pour cette faute.  Avec 8 pénalités concédées dans ce premier acte, Annecy se montrait beaucoup trop fébrile et indiscipliné pour s’assurer sereinement la maîtrise de cette rencontre alors que le XV haut savoyard paraissait pourtant en mesure de contrôler les velléités offensives locales. Mais à force de concéder des fautes inutiles, de vivre sous la pression d’un adversaire qui se nourrissait exclusivement des maladresses alpines pour exister, CATINOT allait forcément hériter d’une balle d’égalisation qu’il transforma des 10m face sur un énième hors-jeu de ligne visiteur (15 – 15 à la 34ème). Alors que les annéciens avaient développé les intentions les plus prometteuses à l’image d’un dernier ballon porté qui progressera sur 20m avant de mourir à 5m de l’en-but bourguignon (40ème), les deux équipes rentraient au vestiaire sur un score de parité qui traduisait bien les lacunes des deux rivaux du jour, fébriles et nerveuses en de nombreuses circonstances, indisciplinées dès qu’ils évoluaient sous la pression de leur rival. Au regard de ce premier acte, Le Creusot s’en tirait à bon compte, ayant concrétisé quasiment tous ses temps forts, Annecy voyant, à contrario, toute l’énergie dépensée pour prendre le score, sapée par des erreurs qui réduisaient à néant tant d’efforts. S’ils voulaient garder une chance de s’imposer, les annéciens devaient impérativement stopper cette hémorragie de sanctions qui les contraignaient à évoluer sans cesse sous la pression locale.

Malheureusement, la reprise sera pour Annecy à l’image du premier acte : une succession de fautes, de maladresses, de ballons rendus gratuitement aux creusotins qu’ils vont finir par payer au prix fort. Dès la 41ème minute, TRAINI écopera d’un carton jaune pour une charge sur BOURILLOT monté à la réception d’une chandelle. Si NINET concrétisera une poussée de son pack par une pénalité (15 – 18 à la 45ème), cet avantage ne sera qu’un trompe-l’œil  Car Le Creusot va finir par forcer son destin en profitant, avec beaucoup plus de pragmatisme et d’ambition, des imprécisions et fautes annéciennes. A la réception du coup de pied de renvoi de CATINOT, c’est GANDY tout d’abord qui ne trouva pas la touche, alimentant ainsi une relance de la part du trio LANCRENON-BOURILLOT-AKRIM. Ce dernier pourtant bloqué par la défense annécienne, parviendra à prendre l’axe du terrain pour mettre ses partenaires dans l’avancée et générer un renversement d’attaque gagnant, CATINOT naviguant habilement dans la défense haut savoyarde sur 40m, pour aller inscrire en solitaire l’essai qui dopait le moral de ses troupes. Avec la transformation ajoutée par l’ouvreur local, Le Creusot menait alors par 22 à 18 (47ème). Pas le temps pour Annecy de s’installer dans le camp creusotin qu’un dégagement de VIALAY était relancé par le duo STAUB-LOURSAC. Ce dernier se fera prendre au milieu du terrain, perdra son ballon au contact, ouvrant ainsi la porte à une contre-attaque creusotine sur l’aile gauche qui verra BOURILLOT déborder la défense annécienne avant de trouver à son intérieur le soutien d’AKRIM que personne ne pourra empêcher d’aller inscrire en coin gauche un essai plein d’opportunisme et de justesse technique (27 – 15 à la 50ème). Le Creusot venait de faire une utilisation judicieuse des ballons de récupération offerts par une défense alpine très laxiste et approximative. Le moral était touché côté annécien mais pas coulé, ces derniers retournant au mastic pour tenter d’enrayer cet enthousiasme local. Alors que NINET passera la pénalité de l’espoir des 22m gauche pour un maul écroulé par le pack local (27 – 21 à la 57ème), Annecy va une nouvelle fois tendre la joue pour se faire gifler. Ce sera chose faite avec ce ballon perdu en mêlée au milieu du terrain qui verra CATINOT botter un coup de pied rasant sur l’aile gauche que SUDAN ne parviendra pas à contrôler dans ses 22m, RENAUD se montrant opportuniste et habile pour relever joliment le ballon pour AKRIM qui s’arracha des griffes des défenseurs alpins pour aller inscrire avec détermination son second essai personnel en coin gauche (32 – 21 à la 60ème). La cabane était tombée sur le chien et cette fois-ci, le chien semblait bel et bien sonné. Annecy erra alors dans la suite de cette rencontre, multipliant les fautes inutiles, rendant de très nombreux ballons à un adversaire qui gérait désormais son avance, attendant des annéciens qui ne mettront plus le nez à la fenêtre, cantonnés dans leurs 50m faute de disposer de ballons à jouer. Heureusement que BOURILLOT se montra peu en réussite face aux perches, de loin il est vrai, échouant des 45m droite (64ème) puis des 40m face (68ème), sinon le match aurait pu virer à la déroute. Le sort de cette rencontre paraissait scellé, Annecy étant trop emprunté pour se montrer dangereux tandis que Le Creusot faisait preuve d’agressivité en défense, de vice et de roublardise pour déclencher à bon escient les chamailleries qui sortaient les visiteurs de leur match. Pourtant, ne pas rentrer bredouille, était un objectif qui animait encore les annéciens à l’image de la percée de MARINI sur l’aile droite qui adressa un coup de pied de recentrage malheureusement trop long pour que SUDAN puisse aplatir dans les limites de l’en-but (75ème). Finalement, Annecy finira par décrocher ce bonus défensif qui sauvera les apparences sur une pénaltouche aux 5m locaux qui verra le pack annécien avancer résolument sur 5m avant que MARINI n’alerte PERRUISSET d’une longue passe en bord de touche qui lui ouvrira la porte de l’en-but creusotin (32 – 26 à la 81ème). L’ultime relance annécienne en forme de dernier banco s’acheva en eau de boudin, comme l’issue de cette partie, par une bagarre déclenchée par DUVERNOIS, stoppant ainsi le renversement d’attaque annécien et valant à TRAINI, cible privilégiée des coups bas locaux aujourd’hui, d’écoper d’un second carton jaune, synonyme de carton rouge (82ème). Quand rien ne va….

Il n’en reste pas moins que cette défaite constitue une nouvelle désillusion que le point de bonus défensif n’atténuera même pas, car la victoire était le seul objectif du jour. Cette défaite est d’ailleurs parfaitement logique tant les annéciens ont étalé des lacunes criantes et inquiétantes, pour la suite de la saison car le maintien est loin d’être acquis à ce jour. Si leur production offensive s’est montrée en progrès, mieux structurée, la conquête très fiable et performante, il a manqué beaucoup trop d’ingrédients pour pouvoir espérer mieux qu’une défaite honorable. Trop de ballons rendus à l’adversaire par maladresse, trop d’indiscipline et de fautes évitables dont se sont nourris les creusotins pour demeurer à hauteur au tableau d’affichage, un jeu au pied approximatif , un replacement défensif déficient sur les extérieurs. C’est là le lot des équipes en souffrance, dans la production est polluée par le doute en dépit d’une volonté de bien faire évidente. Sauf que faute de pouvoir se reposer sur un quelconque fonds de jeu, Annecy bafouille son rugby dès que l’adversité se fait plus présente, plus pressante. Le cadre collectif  vole en éclats, les fautes d’indiscipline pleuvent, les ballons sont rendus à l’adversaire, plombant de facto les ambitions annéciennes en déplacement. En cette veille de Noël, il faut malheureusement reconnaître que les annéciens ont été généreux en cadeaux, offrant aux creusotins des points faciles sur des erreurs même par provoquées par un adversaire, volontaire, teigneux mais peu créatif. C’est trop peu pour pouvoir rêver à une victoire à l’extérieur dans une poule aussi homogène.

Malgré ce constat négatif, malgré le manque de consistance du jeu annécien, il faudra de nouveau viser la victoire lors de la reprise du championnat à Villefranche sur Saône, bon dernier au classement général. Il y a désormais urgence !! Il faudra faire bien plus, bien mieux pour s’y imposer, le souvenir du match aller remporté au forceps, interdisant aux annéciens de se présenter en terre caladoise la fleur au fusil. Il y a du pain sur la planche et beaucoup de travail à fournir pendant cette trêve pour donner enfin un sens et du piment à cette saison qui s’étire comme un jour de pluie sans éclaircie. 

Et dans la morosité de ce lointain déplacement, la défaite était également au rendez-vous de l’équipe réserve qui s’incline au terme d’une rencontre bien terne  sur le score de 20 à 5, qui ne remet pas en cause la bonne première partie de saison de cette équipe ni sa place dans le quatuor de tête de la poule. Mais il faudra repartir du bon pied lors de la reprise afin de garder le cap pour demeurer dans le lot des qualifiables pour les phases finales.  

Stéphane Mugnier

Boutique du club
 
Billeterie
Prochain match Fédérale 2
Prochain match le 15/01/2017
vs
VillefrancheAnnecy
 
Classement Fédérale 2
1.
Vienne
33 pts
2.
Beaune
29 pts
3.
Saint Savin
27 pts
4.
Rumilly
26 pts
5.
Annecy
21 pts
6.
Montmélian
18 pts
7.
Meyzieu
18 pts
8.
Le Creusot
17 pts
9.
Saint Priest
16 pts
10.
Villefranche
8 pts
 
Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter