L'actu du moment
TOUS A IZEAUX DIMANCHE PROCHAIN 26 AVRIL POUR LE MATCH ALLER EN 1/32ème de FINALE DU CHAMPIONNAT DE FRANCE FEDERALE 3 ENTRE:

ANNECY... premier de la poule 16
et
IZEAUX... quatrième de la poule15

UN CAR EST PREVUE PAR LE CLUB 115
Tarif: 30 € repas compris
Départ du siège: 10:00
=> Retenez vos places, dès maintenant, auprès du siège
04 50 67 53 51 ou de Daniel Burtin  06 14 83 50 31
... ET VENEZ NOMBREUX !
Autres actualités
QUELQUES INFOS POUR LES PHASES FINALES :

SENIORS :
Fédérale 3 _ Annecy finit 1er de la poule 16
Championnat de France… le 26 avril 2015 à 16:00
Izeaux– Annecy… en 1/32ème match aller
Match retour, à Annecy, le 03 mai 2015

Excellence 3B _ Annecy finit 4ème de la poule 16
Championnat de France... le 26 avril 2015 à 15:00
... La B jouera contre Saint-Étienne sur le terrain du SO Pont Cheruy Charvieu à Chavanoz 38230 
... en 1/32ème

U18 :
Balandrade _ Annecy finit 3ème de la poule 4
Pour quelques dixièmes de point _ matches reportés non joués et péréquation désavantageuse _ nos juniors manquent de peu la qualification en championnat de France !
... mais l'aventure continue en Challenge Sud-Est… le 25 avril 2015
Annecy - Vienne... 1/16ème match couperet

U16 :
Teulière A _ USAM A finit 2nd de la poule 4
Championnat de France… le 03 mai 2015
… 1/32ème match couperet

Teulière B _ USAM B finit 4ème de la poule 5
Challenge Sud-Est… le 18 avril 2015
RC Motterain/La Ravoire 40 – 5 USAM B… 1/32ème match couperet
les photos de @Didier Dumas c'est  ICI

US Annecy – SO Voiron        33 – 18

Pour Annecy : 5 essais SYLVESTRE (19e), VAN BELLE (27e), BRUNIER (35e), VILLARD (41e), CUZZIT (48e), 4 transformations NINET (19e, 27e, 35e, 48e)
Composition : SUDAN – BRUNIER, CHARVAT, MONTVIGNIER, VAN BELLE – NINET(o) CUZZIT (m) – BAURES, PERRUISSET, COCHET – CABARET, BETTAYEB – VASSEUR, PICCHIOTTINO, SYLVESTRE. Remp : REGHIS, LEBERT, DECARRE, DONZE, GOLLAZ, FORGE, VILLARD

Pour Voiron : 2 essais GERIN (32e) LAVOREL (54e), 1 transformation GERIN (54e), 2 pénalités GERIN (12e, 30e)
Composition : GERIN – GERY, PICHON MARTIN R,SENAIZE, LAVOREL – MAGALON (o) BONNET GROS (m) – WILSON, ALVES, CUTILLOD – DELABARRE, KOROILOGAVATU – POINTDUMONT, PICHON MARTIN M, THIRIET. Remp : HANNIBAL, VALFORT, BEAUDOIN, REBOUD, SICK, HENRY, BONNET


Un pousse-café avant le plat de résistance


Nous y sommes : voilà que se profilent désormais les rencontres les plus importantes de la saison, celles au cours desquelles se joue le dénouement d’un championnat, celles qui vous permettent de juger de l’échec ou bien de la réussite d’une saison toute entière.     Après 8 mois d’un parcours semé d’embûches, voilà que se profilent les rencontres décisives, celles pour lesquelles les hommes du trio BUTTAY-KUTARASHVILI-BRAND travaillent d’arrache-pied depuis de nombreuses semaines pour disputer ces rencontres au goût si particulier, mêlant passion, adrénaline et enjeu. Certes, cette dernière rencontre de la phase qualificative ne véhiculait pas une telle importance cruciale mais quand même : il s’agissait de l’ultime tour de chauffe avant d’attaquer les phases finales, l’occasion de relancer la machine, de reprendre ses marques et d’entretenir une confiance tissée tout au long d’un parcours qualificatif négocié avec enthousiasme et générosité. L’adversaire du jour se prêtait à merveille à cette reprise. En effet, le So Voiron venait, ni plus, ni moins, jouer sa qualification pour les phases finales sur cette ultime journée de championnat. Pour atteindre leur objectif, ils devaient impérativement faire mieux que le Rhone XV, leur rival dans cette lutte au coude à coude, nanti d’un point d’avance au classement général avant son déplacement dominical du côté de Tournon-Tain. Ce n’était donc pas un match gigot-haricot qui était proposé aux locaux, mais bien une vraie rencontre à enjeu, à négocier par conséquent avec sérieux d’autant plus que Voiron avait posé de réels problèmes aux annéciens lors du match aller, en se montrant accrocheurs devant et très joueurs au niveau de leur ligne de trois-quarts.  Pour cette reprise, et par rapport au dernier match disputé à Bellegarde, Annecy enregistrait le retour dans le groupe de REGHIS, de CHARVAT, de DONZE, de VASSEUR et de MONTVIGNIER et l’arrivée de VILLARD en remplacement de ORIEZ, de BEORGHIA, de GIDEL, de VIGNE, de GEANTET et de BOGDANOFF. Un large remaniement de la composition de l’équipe qui montre ainsi que c’est tout un groupe qui est prêt à se jeter dans l’aventure des phases finales.

Et ce dimanche contrarié par un vent irrégulier, ce n’est pour une fois pas Annecy qui allait signer la meilleure entame de rencontre. Voiron entrait donc immédiatement dans le vif du sujet, porté par un vent favorable, et motivé par l’impérieuse nécessité de semer le trouble dans le jeu haut savoyard afin de préserver toutes ses chances de faire un coup sur les bords du lac. Occupant le camp annécien grâce au jeu au pied puissant de leur arrière GERIN, menés au combat par les vaillants WILSON et KOROILOGAVATU, profitant des ratés d’un alignement haut savoyard peu performant en début de partie, les isérois témoignaient de louables intentions de jeu, démontrant leur aptitude à déplacer très vite le jeu vers les ailes mais malheureusement, sans concrétisation tangible au tableau d’affichage. Ne parvenant pas à se créer d’occasions d’essai, ils durent s’en remettre à la botte de GERIN qui fera mouche des 40m face ( 0 – 3 à la 12ème) avant d’échouer des 45m face à peine 2 minutes plus tard. Il n’en fallut pas davantage pour piquer aux vifs des locaux, brouillons dans leurs lancements de jeu et sanctionnés à de nombreuses reprises lors de leurs passages au sol en phases offensives. Heureusement, cette période de rodage ne durera dès lors que les locaux vont parvenir à enchaîner les temps de jeu en proposant du jeu debout. En retrouvant ce liant qui manquait à son jeu, Annecy n’allait pas mettre bien longtemps à faire respecter la hiérarchie au classement général. Un premier ballon porté donna le signal du départ du train bleu et blanc, et permit à NINET de délivrer une astucieuse passe au pied à BRUNIER sur son aile droite qui ne put concrétiser, la faute à un rebond capricieux (18ème). Dans la foulée, une pénaltouche captée par PERRUISSET permettra au pack annécien d’enclencher un maul qui portera SYLVESTRE dans l’en-but pour la première réalisation de l’après-midi que transformait NINET (7 – 3  à la 19ème).  Malgré le carton jaune reçu par CUZZIT pour un placage cathédrale, Annecy allait poursuivre dans la voie du jeu de mouvement et mettre sur le grill une défense iséroise que l’on sentait fragile dès que le jeu s’accélérait. Dans le sillage d’un pack qui menait la vie dure à son rival isérois, progressant sur quasiment chaque impact, les trois-quarts locaux pouvaient donner libre court à leur inspiration, alternant courses rentrantes et recherches de décalage sur les extérieurs. Les temps de jeu mêlant avants et attaquants s’enchaînaient, laissant planer un danger permanent sur des isérois à la peine lorsqu’il fallut contenir le tempo imprimé par des locaux pleins de gaz, tranchants dans leurs prises d’intervalle. L’illustration parfaite de ces intentions, interviendra peu avant la demi-heure de jeu. Une percussion dans l’axe de COCHET sera suivie d’une transformation du jeu au large qui verra VAN BELLE, venu de son aile, déchirer la défense iséroise en plein cœur pour se lancer dans une chevauchée fantastique qui lui vaudra d’inscrire un bien bel essai après avoir fait l’extérieur à GERIN, comme un vieux briscard (14 – 3 à la 27ème). Pourtant, Voiron ne rendait pas les armes, aidé en cela par 2 balourdises locales. Un en-avant repris en position de hors-jeu permettra à GERIN de convertir sa seconde pénalité (30ème), puis une relance des isérois dans le fermé depuis leurs propres 40m leur permettra de mettre sur orbite GERIN, lequel profitera de la défense laxiste des locaux pour filer sur l’aile gauche et inscrire un bel essai en coin gauche qu’il ne transformera pas (14 – 11 à la 32ème). Tout était donc à refaire pour les « bleus et blancs » de nouveau talonnés par des isérois pas maladroits ballon en main et de nouveau fondés à croire en leur bonne étoile. Sauf que cette dernière ne fera que filer furtivement dans le ciel haut savoyard. Le temps pour BAURES de relancer un ballon, de créer un point de fixation prémices d’une transformation au large permettant cette fois-ci à PERRUISSET de trouer la défense iséroise pour une percée qui s’achèvera par un relais de NINET et un ultime décalage envoyant BRUNIER derrière la ligne. Avec la transformation de NINET, Annecy menait désormais par 21 à 11(35ème) et conservera ses 10 points d’avance à la pause en dépit de 2 échecs de GERIN, ses tentatives de drop (40ème) puis de pénalité (40+3ème) passant très loin des perches locales.

Après un début de match hésitant, plombé par une conquête en touche pas forcément sereine, Annecy était parvenu à rétablir l’équilibre d’une partie pourtant parfaitement entamée par des voironnais appliqués et joueurs. On avait alors le sentiment que le plus dur était fait côté haut savoyard avec cette avance de 10 unités aux citrons en dépit des points laissés en route par le buteur isérois, contraint de tenter souvent sa chance de loin pour maintenir ses partenaires dans la partie. Et comme Annecy s’apprêtait à bénéficier de l’appui du vent pour les 40 dernières minutes de la rencontre, Voiron avait peut-être bien laissé passer sa chance.

Cette impression prendra corps dès la reprise, Annecy appuyant là où cela fait mal, sur les extérieurs de la défense iséroise. Le coup d’envoi venait à peine d’être donné qu’une attaque en 1ère main se déclenchait au large depuis les 30m annéciens. CHARVAT profita d’une longue passe sautée pour remonter la balle sur 50m avant décaler VILLARD qui mit les voiles sur son aile pour finir impeccablement l’action et aller planter le 4ème essai local sur le drapeau de coin gauche (26 – 11 à la 41ème). Voiron réagissait pourtant mais manquait de tranchant au moment de concrétiser ses bonnes intentions à l’image de cette combinaison sur pénaltouche aux 5m alpins qui verra PICHON MARTIN être projeté en touche sur le drapeau de coin (44ème). Pire même, un coup de pied de déplacement de MAGALON qui aurait pu être une heureuse initiative se transforma en ballon de relance impulsée par SUDAN. Après plusieurs temps de jeu développés sur 80m, BAURES décala BRUNIER en bout de ligne qui prit à revers la défense glissée adverse pour servir à hauteur CUZZIT qui ira à dame en toute quiétude pour inscrire le 5ème essai qui consolidait un peu plus un bonus offensif qui dit tout de l’état d’esprit de ce groupe (33 – 11 à la 46ème). Fermez le rideau, il n’y aura ensuite plus grand chose à voir, Annecy versant dans l’indiscipline et les sautes de concentration et d’humeur qui lui vaudront d’écoper d’un carton blanc (SYLVESTRE 64ème) et d’un carton jaune (REGHIS à la 70ème en compagnie de KOROILOGAVATU). Le reste de cette seconde période sera alors complètement hachée par les pénalités, les arrêts de jeu en tous genres. La rencontre sombrera alors dans un certain ennui qui sera seulement troublé par les isérois qui profiteront d’une pénaltouche pour envoyer LAVOREL dans le fermé inscrire un essai qui ne remettait pas en cause le bonus offensif convoité par les hauts savoyards (33 – 18 à la 54ème) mais ramenait l’écart à de plus justes proportions. Ce sera la seule action réellement construite de cette dernière demi-heure totalement insipide. Annecy semblait gérer sa fin de match tandis que Voiron s’était résigné à aller chercher le bonus défensif qui aurait pu, pendant un temps, lui ouvrir les portes de la qualification.

C’est dans une certaine confusion que l’arbitre siffla la fin d’une rencontre qui devenait une corvée pour les 2 équipes. Voiron est donc en vacances, maintien en Fédérale 3 acquis tandis que Annecy poursuivra sa route en phase finale dès la semaine prochaine, pour une double confrontation aller-retour avec l’US Izeaux, 4ème de la poule 15, invaincu sur ses terres et qui proposera à n’en pas douter un gros combat aux annéciens. Les compteurs seront remis à zéro, Izeaux et Annecy ayant chacun 50% de chance de se qualifier. Certes, Annecy aura forcément l’étiquette de favori au regard de son classement en tête de sa poule. Pourtant, il n’y aura plus aucune certitude qui vaille dimanche prochain, mais seulement deux équipes qui vont hausser sensiblement le curseur de leur jeu pour tenter de se qualifier pour le tour suivant. Combat, agressivité, engagement, discipline irréprochable mais également volume de jeu. Voilà les ingrédients qu’il faudra mettre en sauce pour digérer une opposition qui s’annonce corsée.

Texte de Stéphane Mugnier

Boutique du club
 
Billeterie
Prochain match Fédérale 3
Prochain match le 26/04/2015
vs
US IZEAUXUS Annecy Rugby
 
Classement Fédérale 3
1.
US Annecy Rugby
74 pts
2.
AS St Marcel Isle d'Abeau
62 pts
3.
CS Annonay
55 pts
4.
US Rhône XV DA
44 pts
5.
Stade Olympique Voiron
42 pts
6.
US Bellegarde Coupy
39 pts
7.
AS Bièvre St Geoirs
37 pts
8.
FC Tournon Tain
31 pts
9.
RC Vallons de la Tour
21 pts
10.
SO Ugine Albertville
10 pts
 
Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter